Thursday, December 10, 2009

La Fondation Heritage Pour Haiti Attend Les Resultats des Verifications des Depenses Effectuees dans le Cadre du Programme d'Urgence Post-Desastre

La Fondation Heritage Pour Haiti (LFHH) - Section Haitienne de Transparency International (TI) - Attend Les Resultats des Verifications des Depenses Effectuees dans le Cadre du Programme d'Urgence Post-Desastre 2008

Port-au-Prince, le 8 décembre 2009 – La Fondation Héritage pour Haïti (LFHH) rappelle que le précédent gouvernement dirigé par Madame Michèle Duvivier Pierre-Louis avait affecté une partie des fonds de PetroCaribe dans le financement du programme d’urgence post-désastre 2008 à hauteur de 197,560 millions de dollars américains. Les allégations de corruption entourant la gestion de ces fonds par les différentes entités gouvernementales ont même fait l’objet des motifs de l’interpellation de la Première Ministre Michèle Duvivier Pierre-Louis, et de son gouvernement par le Sénat de la République en date du 29 octobre 2009, laquelle interpellation a débouché sur un vote de censure entraînant le départ du gouvernement.

LFHH estime que la nation haïtienne est en droit d’être informée en toute transparence sur l’utilisation des fonds de PetroCaribe dans le cadre du Programme d’urgence post-désastre 2008.

LFHH exhorte la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA), l’Inspection Générale des Finances (IGF) et l’Unité de Lutte contre la Corruption (ULCC) à réaliser des vérifications synchroniques de toutes les dépenses effectuées dans le cadre du Programme d’urgence, conformément à la requête formulée par l’ex Première Ministre, Michèle Duvivier Pierre Louis à travers deux correspondances datées du 28 octobre 2009 et adressées respectivement à la Présidente de la Cour Supérieure des Comptes et au Ministre de l’Economie et des Finances.

LFHH souhaite que l’actuel gouvernement dirigé par le Premier Ministre Joseph Jean Max Bellerive prenne toutes les dispositions nécessaires pour faciliter, de manière célère, la réalisation de ces enquêtes en vue de faire toute la lumière sur ce dossier.

LFHH pense que la publication des rapports d’enquêtes réalisées par les institutions de contrôle (CSCCA, IGF et l’ULCC) pourrait rétablir la vérité sur ce dossier en vue de fixer les responsabilités de chaque entité gouvernementale ayant participé à l’exécution du Programme d’urgence.

LFHH s’inquiète du fait que la société haïtienne ne soit pas informée sur la suite qui a été accordée à la requête de l’ex Première Ministre adressée à ces différentes institutions de contrôle en vue de diligenter les enquêtes administratives dans le plus bref délai possible. LFHH continuera d’attirer l’attention de la société haïtienne sur ce dossier qui avait déjà fait l’objet d’une première Déclaration de presse en date du 30 septembre 2009

1 comment:

Magalie said...

Any new development on this subject. What do you think about this new initiative of the international community to allocate 1 cent of every US aid dollar to the Haitian government, do you think this method will reduce corruption. I would like to hear your opinion also on how you think Haiti will emerge from its current situation.
Magalie Theodore